Informatique quantique

emerging-quantum-960-02

La vitesse des téléphones intelligents, des ordinateurs portables et des ordinateurs de bureau est faible comparativement à la vitesse potentielle de la technologie émergente de l'informatique quantique. Les ordinateurs quantiques peuvent résoudre des problèmes complexes en explorant en un rien de temps toutes les solutions possibles au lieu de recourir à la norme antérieure consistant à mettre à l'essai chaque solution indépendamment. Les applications potentielles pour l'informatique quantique comprennent tous les secteurs qui traitent de systèmes complexes et de masses de données, comme la mise au point de logiciels, l'analyse des risques financiers ou même la détection de structures de données génétiques pouvant mener éventuellement à de nouveaux traitements pour des maladies comme le cancer.

Lockheed Martin conçoit certains des systèmes les plus perfectionnés et sophistiqués au monde. Près de la moitié du coût de création de ces systèmes est attribuable à la vérification et à la validation. Le travail de vérification et de validation est effectué pour assurer la qualité et la fiabilité des systèmes, y compris l'élimination des erreurs des couches informatiques et des couches physiques d'un système intégré.

En vue d'examiner des moyens de réduire le temps et le coût associés à la vérification et à la validation, Lockheed Martin a mis en place un consortium formé d'universités canadiennes sous la direction de l'université Dalhousie et de D-Wave, une petite compagnie de la Colombie-Britannique. À cette époque, D-Wave commençait à être reconnue pour son travail de classe mondiale dans le domaine de l'informatique quantique.

Lockheed Martin a commencé à investir dans D-Wave, l'université Dalhousie et ses partenaires du consortium à l'université de Colombie-Britannique et à l'Université de Sherbrooke. À la fin de 2010, la compagnie Lockheed Martin est devenue la première cliente de D-Wave, et elle a acheté le système D-Wave One, le premier ordinateur quantique commercial au monde. En 2013, l’entreprise a acheté l'ordinateur D-Wave Two, un nouveau modèle plus puissant qui utilise davantage de bits quantiques (qubits). D-Wave est maintenant un chef de file mondial en informatique quantique qui compte la NASA et la société Google parmi ses clients.

Une révolution au chapitre du matériel informatique ouvre toujours de nouvelles possibilités excitantes dans le monde du logiciel. Lockheed Martin appuie également le travail d'un autre groupe d'entrepreneurs canadiens innovateurs, sur la côte Est, avec des investissements significatifs dans une nouvelle compagnie appelée QRA, une entreprise dérivée du consortium dirigé par l'université Dalhousie. QRA mettra au point et commercialisera un logiciel d'application pour que les ordinateurs D-Wave puissent répondre aux besoins mondiaux en matière de services et de logiciels de vérification et de validation, évalués à plusieurs milliards de dollars.

Informatique quantique

L'informatique quantique a le potentiel de résoudre des défis allant de la conception de nouveaux médicaments salvateurs au débogage de millions de lignes de code de logiciel.


LM Tomorrow for iPad

Explorez le monde de l'informatique quantique grâce à l'appli LM Tomorrow pour iPad, disponible dans l'App Store.